Six nouveaux programmes CEE pour lutter contre la précarité énergétique

Publié le 4 janvier 2023
Source : Gouvernement, 22 décembre 2022


La ministre de la transition énergétique a annoncé la liste des 9 lauréats de l’appel à programmes CEE 2022. Prévu par le plan de sobriété énergétique, cet appel représente un investissement de 145 millions d’euros. Six d’entre eux portent sur l’accompagnement des ménages en précarité énergétique, autour de deux axes :

Axe 1 : Des outils innovants de lutte contre la précarité énergétique 

Ces programmes ciblent spécifiquement les ménages en situation de précarité énergétique et proposent des outils innovants capables d’être déployés sur l’ensemble des territoires.

  • Territoire Zéro Exclusion Energétique porté par Stop Exclusion Energétique : Contribuer à lever les obstacles à la rénovation globale et performante de l’habitat des personnes les plus modestes en grande précarité énergétique (exclusion) dans les territoires : accompagnement technique, social et financier, formation des acteurs et leur outillage.
  • Bail Rénov’ porté par Fédération SOLIHA, Solidaires pour l’habitat et Energies : Résorber la précarité énergétique dans le locatif privé en proposant un accompagnement énergétique « gagnant-gagnant » aux locataires et propriétaires bailleurs privés (2023-2026) avant la mise en place des interdictions de louer.

Axe 2 : Un accompagnement à la mobilité économe en énergie pour les ménages en situation de précarité énergétique 

Ces programmes proposent des solutions innovantes pour permettre de réaliser des économies d’énergie en matière de mobilité.

  • Mon vélo de A à Z porté par FUB Services : Renforcer l’apprentissage du vélo, soutenir la professionnalisation des métiers de l’accompagnement et expérimenter des services de mise à disposition de vélo pour les publics précaires. Provoquer un changement de pratiques significatif et durable à l’échelle nationale, visant à substituer les déplacements carbonés par le vélo en s’appuyant, simultanément, sur les réseaux actifs en France en matière d’insertion (missions locales, pôle emploi…) et de vélo (réseau de la FUB…).
  • Justin’movE porté par l’association Siel Bleu : Faire bouger les pratiques de mobilité des salariés précaires du médico-social : plus de 180 000 salariés. Siel Bleu s’appuiera sur son réseau de 3600 établissements médico-sociaux (Ehpad, hôpitaux, structures handicap…) où elle intervient auprès des résidents et patients.
  • MOB-ESR porté par l’association CESI : Cible 25 campus en France pour optimiser la mobilité économe en énergie en faveur du public étudiant. Analyser et comprendre la mobilité étudiante ;
    Imaginer les mobilités de demain pour et avec les étudiants ; Engager les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les étudiants dans la démarche de mobilité économe.
    Expérimenter auprès de 10 à 20 campus et déployer la méthodologie sur l’ensemble du territoire (2, 7 millions étudiants concernés).
  • Territoires Inclusion Mobilité Sobriété porté par le CLER – Réseau pour la transition énergétique : Contribuer à l’émergence et à la structuration de l’écomobilité inclusive, en agissant pour : Structurer à l’échelle nationale des outils et des espaces permettant la professionnalisation sur ce sujet ; Déployer des solutions locales pour les ménages dans des territoires enclavés ; Expérimenter et développer des gouvernances territoriales partenariales nécessaires à la mise en place des mobilités plus faciles, moins chères et plus propres.

Consulter le communiqué de presse du Gouvernement et la Lettre d’information “Certificats d’économies d’énergie” de décembre 2022 (page 12).