Le 14 juin, le ministère de la Transition écologique a annoncé que la quatrième période des certificats d’économie d’énergie (CEE) sera prolongée d’un an, jusqu’à fin 2021.

Par rapport aux objectifs de la période 2018-2020, l’obligation à atteindre pour les CEE « classiques » reste à 1.600 TWhc et celle pour les CEE « précarité énergétique » passent de 400 à 533 TWhc. Par ailleurs, les « coups de pouce CEE » sur le chauffage et l’isolation » « seront allongés jusqu’en 2021 » et feront l’objet d’un bilan d’ici mi-2020.

Source : actu-environnement.com