En France, l’observation statistique considère qu’un ménage est en précarité énergétique si sa situation correspond à au moins un des trois indicateurs retenus par l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE).

Ces indicateurs sont :

Le taux d’effort énergétique des ménages (TEE)

Au regard de cet indicateur, les ménages sont considérés en situation de précarité énergétique si :

  • leurs dépenses en énergie pour le logement sont supérieures à 8% de leurs revenus ;
  • leurs revenus par unité de consommation sont inférieurs au troisième décile.

Les indicateurs BRDE (« Bas Revenus Dépenses Élevées »)

Au regard de ces indicateurs, un ménage est en situation de précarité énergétique si :

  • ses dépenses d’énergie sont supérieures à la médiane observée ;
  • son revenu net (revenu + aides au logement – loyer – charges + dépenses d’énergie) par Unité de Consommation (UC) est inférieur à 60% de la médiane des revenus net.

Le premier indicateur (BRDE_M²) rapporte la dépense d’énergie à la taille du logement car les consommations d’énergie sont liées à la surface du logement à chauffer, et le second (BRDE_UC) à la taille et à la composition du ménage, décrites en Unité de Consommation.

L’indicateur du froid ressenti

L’indicateur du froid ressenti (FR_PRECA_3D) est construit à partir de deux questions issues de l’Enquête Nationale Logement, à savoir : « Votre ménage a-t-il souffert du froid au cours de l’hiver dernier ? Si oui, pour quelles raisons votre ménage a-t-il souffert du froid ? ». Les ménages choisissent parmi une liste de sept motifs celui ou ceux qui explique(nt) leur sensation de froid. Pour quantifier la part des ménages en situation de précarité énergétique au regard de l’approche par le ressenti des ménages, l’ONPE ne prend en compte que les ménages :

  • qui déclarent avoir froid en raison d’au moins un des cinq motifs relevant de la précarité énergétique (installation de chauffage insuffisante, panne durable de l’installation, raisons financières, mauvaise isolation et coupure du fournisseur en raison d’impayé) ;
  • dont le revenu par Unité de Consommation est inférieur au troisième décile.