Actualités

Le Gouvernement lance un nouveau service d’accompagnement pour la rénovation énergétique des logements

Publié le 17 septembre 2019
Source : www.actu-environnement.com


Le programme SARE

Un arrêté, publié le 8 septembre 2019, lève le voile sur le « Service d’accompagnement pour la rénovation énergétique » (Sare), lancé par Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).

Ce nouveau programme porté par l’Ademe vient compléter l’arsenal des mesures déjà en place pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments. Il vise à vise à mieux informer les particuliers, les professionnels et les propriétaires de petits locaux tertiaires privés. Il disposera de 200 millions d’euros sur 5 ans, et « pourra couvrir jusqu’à 50% des coûts, le reste étant cofinancé par les collectivités« , note le communiqué de presse du Gouvernement. Le volume de certificats correspondant est de 40 TWhc..

Le service d’accompagnement pour la rénovation énergétique épaulera et co-financera ainsi les régions, départements ou établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) volontaires pour trois types de missions :

  • Tout d’abord, le déploiement d’un service d’accompagnement des particuliers. « Dans ce cadre, des audits énergétiques pourront notamment être réalisés pour poser les bons diagnostics avant d’engager les travaux de rénovation des logements« , indique le Gouvernement.
Mission « Structurer le parcours d’accompagnement des ménages sur le territoire »
  • Créer une dynamique territoriale autour de la rénovation et soutenir une information à destination des professionnels.
  • Déployer un service de conseil aux petits locaux tertiaires privés.

En sa qualité de porteur pilote du programme, l’ADEME :

  • accompagnera les porteurs territoriaux pour la réalisation d’un plan de déploiement et la mise en oeuvre du programme à l’échelle régionale (fourniture de données, amélioration et création d’outils informatiques, mise à disposition d’outils de communication ou de méthodologies d’animation…)
  • Accompagnera les conseillers FAIRE et leurs structures pour la mise en oeuvre des actions transversales du programme (plan de formation, rencontre annuelle, veille d’actus, partenariats nationaux avec des acteurs professionnels…)

Les collectivités volontaires pourront adhérer à ce programme en tant que porteurs associés par la signature d’une convention dans le cadre de chaque région. Les préfets organiseront des concertations dans chaque région associant les acteurs territoriaux.

Ce programme s’inscrit dans le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) jusqu’au 31 décembre 2024. Il est donc financé par les opérateurs « obligés » du dispositif. Le déploiement effectif du programme est prévu à partir du 1er janvier 2020. En parallèle, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) lancera un appel aux obligés et délégataires CEE pour candidater au financement du programme.