Nouveaux barèmes pour MaPrimeRénov’

Publié le 5 octobre 2020


l’aide à la rénovation énergétique des logements évolue

Ce lundi 5 octobre 2020, le Premier ministre annonce les nouvelles modalités de l’aide MaPrimeRénov’ dans le cadre du plan France Relance. MaPrimeRénov’ est désormais accessible à tous les propriétaires du parc privé (occupants ou bailleurs) et à toutes les copropriétés. Elle inclut également plusieurs bonus afin d’encourager la résorption des passoires thermiques et la rénovation globale :

  • un bonus « sortie de passoire » pour accélérer la rénovation des 4,8 millions de logements énergivores (travaux réalisés dans des logements affichant une étiquette F ou G). Pour obtenir le bonus, il sera nécessaire d’effectuer un audit avant les travaux qui montre que les travaux prévus permettent bien au logement de sortir de l’état de passoire (donc ramener le logement à une consommation d’énergie conventionnelle inférieure à 331kWh/m2.an) ;
  • un bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC) pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A en sortie de travaux ;
  • un forfait accompagnement à maîtrise d’ouvrage (AMO), pour les ménages souhaitant se faire accompagner dans leurs travaux.
  • un forfait rénovation globale pour encourager les travaux ambitieux qui permettent un gain énergétique de plus de 55 %, à destination des ménages aux revenus intermédiaires ou supérieurs ;

Quatre catégories de revenus sont crées, auxquelles sont associées une couleur : MaPrimeRénov’ bleu pour les plus modestes, jaune, violet et rose pour les ménages les plus aisés.

Pour les mêmes travaux, MaPrimeRénov’ reste cumulable avec les aides versées au titre des Certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales et celles d’Action logement, selon les mêmes modalités d' »écrêtement » que précédemment : le cumul de ces aides ne peut excéder 90% du montant global des travaux pour les catégories très modestes, et 75% pour les autres.

Consulter le site dédié à MaPrimeRénov’ ainsi que le dossier de presse du gouvernement sur l’évolution du dispositif.