Prêt avance rénovation

Publié le 27 septembre 2021
Source : Gouvernement, Septembre 2021


Un prêt garanti par l'Etat pour les ménages modestes

Rendu possible par la loi climat et résilience, et faisant suite aux recommandations du rapport d’Olivier Sichel, le « prêt avance rénovation » sera opérationnel à partir de début 2022.

De quoi  s’agit-il ?

Le « prêt avance rénovation » s’adresse aux ménages modestes ayant des difficultés à accéder aux crédits bancaires classiques financer le reste à charge des travaux de rénovation. Il permet de financer une opération en complément de l’aide MaPrimeRénov’, dont il est indissociable.

Il s’agit d’un prêt hypothécaire qui permet au ménage de reporter le remboursement de l’emprunt au moment de la vente future du logement ou lors de la succession. Les intérêts pourront au choix être remboursés dès la contraction du prêt ou reportés eux aussi.

Afin d’inciter le secteur bancaire à distribuer ce prêt auprès de leurs clients, l’Etat compte apporter une garantie publique aux banques prêteuses via le fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE), qui devrait couvrir 75% de la perte éventuellement encourue si le produit de la vente du bien ne permet pas de rembourser le reste à charge des travaux de rénovation.

Quels établissements bancaires proposent ce prêt ?

Si d’autres banques pourraient se porter candidates prochainement, le Crédit mutuel et la Banque postale ont acté leur engagement de proposer ce prêt à leurs clients à partir de 2022, lors d’une rencontre avec Emmanuelle Wargon, la Ministre chargée du Logement.  

Quels sont les conditions pour bénéficier de ce prêt ?

L’ensemble des modalités du « prêt avance rénovation » (conditions de ressources pour emprunter notamment) sera fixé par un décret en Conseil d’État et un arrêté d’ici la fin de l’année 2021.