Présentation et objectifs

Dernier ajout : 5 août 2016.

Pour accompagner les ménages concernés par la précarité énergétique, les professionnels de l’action sociale, de l’habitat, de l’énergie et du secteur sanitaire interviennent souvent selon des logiques et des temporalités qui leur sont propres, ce qui ne facilite pas les décloisonnements thématiques ou territoriaux. Pourtant, tous ces acteurs sont appelés à jouer un rôle actif dans la prise en charge d’un phénomène qui touche aujourd’hui 5,8 millions de ménages en France.

Les objectifs du RAPPEL :

Depuis 2007, la vocation du réseau RAPPEL est de rassembler et mobiliser les acteurs issus de l’ensemble de ces secteurs complémentaires pour :

  • Mettre en relation et aider les structures qui cherchent à apporter des solutions préventives et curatives durables à la précarité énergétique.
  • Capitaliser, mutualiser et diffuser les expériences menées dans les territoires : services locaux d’intervention pour la maitrise de l’énergie (Slime), animation de fonds sociaux d’aide aux travaux de maîtrise de l’énergie (FSTAME), actions locales d’amélioration énergétique des logements des personnes défavorisées, opérations de sensibilisation ou de formation, outils divers et variés.
  • Promouvoir la prise en compte de la précarité énergétique dans les politiques publiques en dialoguant de manière régulière avec les institutionnels compétents sur les divers champs couverts par le problème de la précarité énergétique.


Les outils du RAPPEL :

Le RAPPEL développe, anime et/ou diffuse une série d’outils à destination de l’ensemble des professionnels amenés à jouer un rôle dans l’accompagnement des ménages en précarité énergétique :

  • Une newsletter bimestrielle sur la précarité énergétique.
  • Un bulletin d’information semestriel, le « Focus précarité énergétique », destiné aux professionnels et institutions concernées par la lutte contre ce phénomène. Chaque numéro du Focus est consacré à un thème différent, et s’attache à faire écho à l’actualité de la précarité énergétique, à apporter une réflexion de fond sur le sujet et à présenter une expérience de terrain.
  • Une liste de discussion uniquement dédiée à la précarité énergétique, et réservée aux membres du réseau. Elle sert d’espace de débat, de diffusion et d’enrichissement mutuel au sein du RAPPEL.
  • Une rencontre nationale annuelle, qui permet aux membres et non membres du RAPPEL de se réunir, d’échanger, de co-construire.
  • Un site Internet (www.precarite-energie.org) pour référencer les outils et partager les expériences.
  • Des « rencontres d’experts » annuelles : la connaissance globale des situations de précarité énergétique et de l’étendue des problèmes qui y sont liés amène à ouvrir autant que possible le champ de la réflexion. Dans cette optique, les rencontres d’experts proposées par le RAPPEL visent à mettre face à face des experts de la précarité énergétique issus du réseau lui-même, et des experts d’un domaine connexe (médecins, architectes, sociologues, thermicien, etc.) où la prise en compte de la précarité énergétique est importante, mais pas centrale. Ces réunions, proposées une fois par an, prennent la forme d’ « ateliers » réunissant une quinzaine de personnes, et sont le théâtre d’un échange d’informations et de visions du problème ; elles doivent apporter, en présentant un éclairage extérieur sur la précarité énergétique, des éléments de réponses sur des questions croisées et/ou très techniques.
  • Des web conférences, les "webinaires du RAPPEL" : organisés tous les 2 mois, ils durent 1heure (30 minutes de présentation, 30 minutes de questions/réponses) et sont généralement dédiés à un retour d’expérience par un acteur de terrain
  • Une synthèse des échanges de la liste, en fonction de la teneur des échanges.
  • La mise en place et l’animation de groupes de travail sur des sujets divers. Les participants sont recrutés par les animateurs du réseau, également chargés de l’organisation et de l’animation des ces groupes (documents partagés en ligne et liste de discussion dédiées). Chaque groupe de travail aboutit à un document final, rédigé par les animateurs, et dont la forme est déterminée en fonction du sujet traité par le groupe.
  • La publication de divers documents et guides traitant des sujets liés à la lutte contre la précarité énergétique.
  • Les animatrices du réseau répondent par ailleurs pour missions :
    • de répondre aux sollicitations médiatiques et aux nombreuses questions d’acteurs de terrain, de chercheurs ou d’étudiants.
    • de participer à divers événements (colloques, conférences, ateliers, interventions dans des formations ou des universités d’été),
    • de centraliser les informations pour tenir informés les membres du RAPPEL des avancées en matière de précarité énergétique (veille).

Le réseau RAPPEL est soutenu par l’Ademe, la Fondation Abbé Pierre, EDF, ENGIE, l’Anah et AG2R LA MONDIALE.
Il est animé par les associations CLER - réseau pour la transition énergétique et SOLIBRI

Plaquette de présentation du réseau RAPPEL

A4 ou double A5 à imprimer - recto/verso

Lundi 25 octobre 2010, par RAPPEL1 // Présentation et objectifs

http://www.precarite-energie.org/IM...
http://www.precarite-energie.org/IM... Lire la suite »

La naissance du réseau

Lundi 18 janvier 2010, par Webmaster // Présentation et objectifs

La question de la précarité énergétique a fait son apparition en France à la fin des années 80, d’ailleurs on ne parlait pas de précarité énergétique à l’époque, mais de lutte contre l’exclusion par la maîtrise des charges. C’est aussi à cette époque, en 1985, que les conventions - qui deviendront les Fonds Solidarité énergie, avant d’être intégrés aux FSL- abondées par EDF-GDF et gérées par les conseils généraux font leur apparition. Puis, début 90 quelques structures ont commencé à réfléchir aux réponses qu’elles (...) Lire la suite »

Les raisons qui ont poussé à la création du réseau

Lundi 18 janvier 2010, par Webmaster // Présentation et objectifs

Dans un contexte de coût croissant d’accès à l’énergie, les dépenses nécessaires au maintien d’un certain confort dans son logement (chauffage, éclairage, eau chaude, électroménager, etc.) représentent un poids de plus en plus important dans les budgets familiaux. Pour les occupants d’un habitat de faible performance thermique, les difficultés récurrentes à se chauffer peuvent être source d’endettement, d’exclusion et d’insalubrité. Que l’on soit propriétaire ou locataire, de faibles ressources rendent en (...) Lire la suite »